back_to_top
  • Activités, Projets

    Publicado el 25 janvier 2011

    Escrito por admin

    Tags

    Description du projet:

    Construction d’un dispensaire á Bandjudjong, qui présente actuellement des carences en équipement sanitaire et souffre d’importants problèmes structuraux.

    Grace au dispensaire, une formation de base en santé et hygiène sera dispensée, principalement aux femmes, afin d’éviter les maladies infectieuses très fréquentes dans la zone et qui sont la principale cause du taux élevé de mortalité.

    Données générales du projet

    Origine du projet

    Justification pour sa réalisation

    La construction du dispensaire fait partie d’un très grand projet destinés á palier la carence des services et des équipements dans la région. Ce plus grand projet comprend: la construction du dispensaire, celle de l’école primaire et du centre de formation des femmes en général, et la promotion a l’exploitation agricole et de l’élevage. Le dispensaire assurera les premiers soins, en offrant la possibilité d’accueillir les femmes. (te refieres a las gestantes?) , en vaccinant les enfants, en assistant les malades qui ont besoin d’une attention de façon continue.

    La présente initiative vient de l’association Kentaja, qui a recueilli les pétitions et besoins formulés par les habitants du village, représentés par divers agents locaux : la chefferie, les notables et les élus (représentants traditionnels du village). aussi de l’organe de décision , associations locales comme Kentaja, les Ressortissants, l’association des parents d’élèves , la GIC (Groupe d’initiative Commun) des femmes et la GIC des agriculteurs ; entre eux ils forment la CODEBA, Coopérative pour le développement de Badzuidjong, qui compte avec le soutien du gouvernement local (le Maire) et régional (le sous préfet )

    TABELA

    Objectif Global de Développement

    Améliorer la santé de la population locale de Badzudjong et de ses environs, en offrant un service de soin sanitaire de proximité et bien équipé avec des professionnels qualifiés.

    Objectif spécifique que veut atteindre le projet.

    Construction d’un dispensaire á Badzudjong et son équipement avec du matériel sanitaire adéquat.

    Résultats espérés á court, moyen et long terme.

    Administrer des soins sanitaires de qualité á la population de Badzudjong.

    Réduction de la mortalité infantile et des femmes en âge de reproduction.

    Réduction de l’incidence et de la mortalité causée par les maladies infectieuses.

    Réussir a ce que la population prenne des mesures hygiéniques et sanitaires comme des habitudes intégrés dans leur mode de vie, en acquérant une culture de la prévention et de l’attention sanitaire.

    Autres Objectifs du Projet.

    Eduquer la population locale á travers des débats, des ateliers dirigés pour les femmes afin qu’elles puissent acquérir des habitudes de vie salutaire et apprennent á prévenir les maladies et les changements de la santé.

    BENEFICIAIRES

    Les bénéficiaires directes seront les populations de Badzudjong, environ 1000 personnes en incluant les 150 enfants du centre d’accueille Kentaja.

    Le dispensaire aussi peut être bénéfique á d’autres populations voisines, un total de 4000 personnes ou plus.

    Les bénéficiaires ont une motivation de première nécessité pour recourir aux services du dispensaire: l’attention médicale et les soins sanitaires. L’implication sera de grande portée puisse que le bénéfice du service se répercutera d’une manière très importante dans leur vie et leurs familles.

    Il ya lieu de tenir en compte que ce projet comme idée vient précisément des bénéficiaires mêmes , qui depuis longtemps , comme nous l’avons dit, collaborent activement dans ce genre de propositions .ce qui fait du projet du dispensaire quelque chose d’incontestable, que la motivation pour la participation des bénéficiaires est garanti , une chose très importante pour réaliser cela ne fait aucun doute non plus que le projet aura un accueille exemplaire, en tant que ce ne sont pas seulement les impliqués qui le réaliseront , mais que les autorités politiques et traditionnelles de la zone sont totalement d’accord.

    Critères de sélection des bénéficiaires. Destinés aux secteurs marginalisés ou opprimés de la société réceptrice (femmes, enfants, anciens, agents sociaux exclus…)

    Le dispensaire recevra tous les malades ou blessés de la population sans aucune distinction. En cas de saturation des services, les critères de sélections seront en fonction de la gravité ou du risque que courent les malades. Les femmes qui sont sur le point de donner naissance et les enfants auront la priorité dans tous les cas.

    SUIVI ET VERIFICATION DU PROJET

    Au mois d’aout, la présidente d’Africa Esperanza effectuera un voyage sur le terrain avec deux volontaires pour le suivi du projet. Se tiendront les réunions nécessaires avec la contrepartie et CODEBA afin de recueillir toutes les données et les informations relatives á la construction, la gestion, la présentation des problèmes résolus, et á résoudre.

    Au mois de Février des membres de ’Africa Esperanza effectueront un voyage pour évaluer tout le projet conjointement avec la contrepartie et CODEBA.

    VIABILITE DU PROJET

    Garantie du support politique de la communauté réceptrice. Actitude et implication de la municipalité

    D’abord le projet est né de la demande de la communauté réceptrice organisée en une coopérative denominée CODEBA, qui regroupe toutes les associations représentantes de toutes les communautés locales, ils ont choisi quelques lignes d’action pour développer la zone rurale de Badzuidjong.

    Le gouvernement local favorise ce genre d’initiatives qui coïncident avec le Plan Stratégique de Développement du Cameroun. C’est pourquoi ils ont signé des accords et de permis pour la construction de tous les équipements. (Voir annexe)

    Viabilité économique et financière du projet á base des ressources utilisées, les biens á générer et son maintien.

    CODEBA garantira le maintien économique du centre sanitaire á partir des revenus qu’ils reçoivent de la part de petites organisations appelées Ressortissant. Ils existent dans toutes les municipalités du pays où se trouve une communauté des natifs de Badzuijong. Ces derniers font partie d’une banque communautaire et les intérêts des crédits qu’ils perçoivent sont destinés á promouvoir le développement de leur village d’origine.

    La gestion du centre sera confiée á Kentaja qui a déjà prouvé son expérience dans la gestion d’un projet similaire.

    Capacité organisationnelle et technique pour pouvoir exécuter le projet.

    Les responsables de Kentaja ont une expérience avérée en matière de gestion de projet de développement et centre d’accueille etc.

    L’autre centre sanitaire est géré par eux mais conjointement avec le collège de l’infirmerie de Barcelone depuis plus de 5 ans.

    Le dispensaire de Badzuidjong est á la charge des infirmiers qualifiés et expérimentés. Ils savent comment gérer des centres de similaires. En plus, il sera procédé á la culture des herbes médicinales pour alterner aux deux traitements et baisser les prix.

    Au Cameroun, les soins ont un coût stipulé pour les autres dispensaires publics du pays. Pour cela, nous n’avons pas d’autres remèdes que de nous adapter á ce système sinon, nous n’aurions pas obtenu de permissions. Cependant, nous aurons les prix adaptés a l’économie du village, ces bénéfices permettront l’autogestion. En plus nous conscientiseront de la possibilité de l’alternance de deux médicaments comme un avantage, puisse que le diagnostique pourra se faire avec la médecine moderne (notre médecine traditionnelle) et le traitement avec la médecine traditionnelle de la zone.

    Les responsables de la gestion seront sous la charge et la supervision du président de Kentaja.

    Capacitation des destinataires (más allá de los promotores) pour la continuité du projet et son maintien autonome

    Comme nous l’avons déjà dit , les destinataires son organisés et représentés tous par CODEBA (Coopérative de Développent de Badzuidjong), parmi eux , il y’a des experts sanitaires et aussi les Ressortissants, ils seront chargé de donner un coup de main pour le maintien économique au cas ou les bénéfices ne seraient pas suffisants ou se effectuerait une dépense extra.

    Impact médio-ambiantal , social et culturel du projet. Durabilité pour la communauté réceptrice et ses environs.

    L’impact du dispensaire affectera son entourage en ces aspects:

    - Les déchets des médicaments utilisés auront un impacte négatif sur l’environnement naturel. Une réponse sera d’implanter un système de d ramassage des poubelles á Badzuidjong.

    - On demandera l’installation d’un moteur électrogène, en attendant de trouver le financement pour l’installation de l’électricité. Dans le village.

    - Culturellement, il y’aura un impact positif. Jusqu’à présent, les destinataires allaient, en cas d’urgence á un hôpital, plusieurs fois trop tar ou n’avaient pas la possibilité de réaliser un suivi du traitement. Maintenant, le prix sera plus adapté au contexte, puisse qu’ils pourront alterner les deux médicaments en profitant des aspects positifs de chacun et cela supposera une amélioration à la qualité de vie.

    - Ce projet prétend donner un support á la culture locale, c’est ainsi, la médecine traditionnelle de la zone sera renforcée.

  • 0 Comentarios

    Hecha un vistazo a algunas de las respuestas que hemos recibido de este artículo.

  • Deja una respuesta

    Haznos saber que opinas.

  • Name (required):

    Email (required):

    Website:

    Mensaje:


    6 + un =

PHVsPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19hYm91dDwvc3Ryb25nPiAtIDwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2Fkc19yb3RhdGU8L3N0cm9uZz4gLSB0cnVlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fYWRfMzAwX2Fkc2Vuc2U8L3N0cm9uZz4gLSA8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19hZF8zMDBfaW1hZ2U8L3N0cm9uZz4gLSBodHRwOi8vd3d3Lndvb3RoZW1lcy5jb20vYWRzL3dvb3RoZW1lcy0zMDB4MjUwLTIuZ2lmPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fYWRfMzAwX3VybDwvc3Ryb25nPiAtIGh0dHA6Ly93d3cud29vdGhlbWVzLmNvbTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2FkX2ltYWdlXzE8L3N0cm9uZz4gLSBodHRwOi8vd3d3LmFmcmljYWVzcGVyYW56YS5jb20vd3AtY29udGVudC90aGVtZXMvb3BlbmFpci9vcGVuLWFpci9pbWFnZXMvYWQuZ2lmPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fYWRfaW1hZ2VfMjwvc3Ryb25nPiAtIGh0dHA6Ly93d3cuYWZyaWNhZXNwZXJhbnphLmNvbS93cC1jb250ZW50L3RoZW1lcy9vcGVuYWlyL29wZW4tYWlyL2ltYWdlcy9hZC5naWY8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19hZF9pbWFnZV8zPC9zdHJvbmc+IC0gaHR0cDovL3d3dy53b290aGVtZXMuY29tL2Fkcy93b290aGVtZXMtMTI1eDEyNS0zLmdpZjwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2FkX2ltYWdlXzQ8L3N0cm9uZz4gLSBodHRwOi8vd3d3Lndvb3RoZW1lcy5jb20vYWRzL3dvb3RoZW1lcy0xMjV4MTI1LTQuZ2lmPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fYWRfaW1hZ2VfNTwvc3Ryb25nPiAtIGh0dHA6Ly93d3cud29vdGhlbWVzLmNvbS9hZHMvd29vdGhlbWVzLTEyNXgxMjUtNC5naWY8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19hZF9pbWFnZV82PC9zdHJvbmc+IC0gaHR0cDovL3d3dy53b290aGVtZXMuY29tL2Fkcy93b290aGVtZXMtMTI1eDEyNS00LmdpZjwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2FkX3VybF8xPC9zdHJvbmc+IC0gaHR0cDovL2V4YW1wbGUuY29tPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fYWRfdXJsXzI8L3N0cm9uZz4gLSBodHRwOi8vZXhhbXBsZS5jb208L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19hZF91cmxfMzwvc3Ryb25nPiAtIGh0dHA6Ly93d3cud29vdGhlbWVzLmNvbTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2FkX3VybF80PC9zdHJvbmc+IC0gaHR0cDovL3d3dy53b290aGVtZXMuY29tPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fYWRfdXJsXzU8L3N0cm9uZz4gLSBodHRwOi8vd3d3Lndvb3RoZW1lcy5jb208L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19hZF91cmxfNjwvc3Ryb25nPiAtIGh0dHA6Ly93d3cud29vdGhlbWVzLmNvbTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2FsdF9zdHlsZXNoZWV0PC9zdHJvbmc+IC0gZGVmYXVsdC5jc3M8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19hcmNoaXZlczwvc3Ryb25nPiAtIDwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2FzaWRlc19jYXRlZ29yeTwvc3Ryb25nPiAtIFNlbGVjdCBhIGNhdGVnb3J5OjwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2F1dGhvcjwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fYXV0b19pbWc8L3N0cm9uZz4gLSBmYWxzZTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2Jpbzwvc3Ryb25nPiAtIDwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2NhdF9taWRfMTwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fY2F0X21pZF8zPC9zdHJvbmc+IC0gZmFsc2U8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19jYXRfbWlkXzQ8L3N0cm9uZz4gLSBmYWxzZTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2NhdF9taWRfNTwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fY2F0X21pZF82PC9zdHJvbmc+IC0gZmFsc2U8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19jYXRfbWlkXzc8L3N0cm9uZz4gLSB0cnVlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fY2F0X3RodW1iX2hlaWdodDwvc3Ryb25nPiAtIDE0MDwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2NhdF90aHVtYl93aWR0aDwvc3Ryb25nPiAtIDIwNzwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2NvbnRlbnQ8L3N0cm9uZz4gLSBmYWxzZTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2NvbnRlbnRfZmVhdDwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fY3VzdG9tX2Nzczwvc3Ryb25nPiAtIC5hZmNvbnRhY3R7Zm9udDoxLjFlbSBHZW9yZ2lhLCBcIlRpbWVzIE5ldyBSb21hblwiLCBUaW1lcywgc2VyaWY7IGNvbG9yOiM0ODRhNGI7fQ0KLmFmY29udGFjdCBzcGFue21hcmdpbjowOyBwYWRkaW5nOjA7fQ0KLnRpdHVsb2NvbnRhY3R7Zm9udDoxLjhlbSBHZW9yZ2lhLCBcIlRpbWVzIE5ldyBSb21hblwiLCBUaW1lcywgc2VyaWY7IGNvbG9yOiM5MjliYTM7IHBhZGRpbmctYm90dG9tOjVweDsgcGFkZGluZy10b3A6MTVweDt9DQpoNiB7Zm9udC1zaXplOjE4cHg7IGZvbnQtZmFtaWx5OiBBcmlhbCwgSGVsdmV0aWNhLCBzYW5zLXNlcmlmOyBjb2xvcjojMGI4OGI3OyBtYXJnaW46MDsgfQ0KaDd7Zm9udC1zaXplOjE0cHg7IGNvbG9yOiNmZjMzMDA7IGZvbnQ6IEFyaWFsO30NCi5jb3JfdmVye2NvbG9yOiNiYzRkMTB9DQouY29yX2F6dXtjb2xvcjojMGM5N2NjfQ0KLmNvcl92ZXJ7Y29sb3I6IzZhN2YxOX08L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19jdXN0b21fZmF2aWNvbjwvc3Ryb25nPiAtIDwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2VtYWlsPC9zdHJvbmc+IC0gPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fZXhjbHVkZV9jYXRzPC9zdHJvbmc+IC0gZmFsc2U8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19mZWF0dXJlZF9jYXRlZ29yeTwvc3Ryb25nPiAtIEFjdGl2aWRhZGVzPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fZmVhdHVyZWRfcG9zdHM8L3N0cm9uZz4gLSA0PC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fZmVhdF9pbWFnZV9oZWlnaHQ8L3N0cm9uZz4gLSAxOTU8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19mZWF0X2ltYWdlX3dpZHRoPC9zdHJvbmc+IC0gNTQwPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fZmVlZGJ1cm5lcl9pZDwvc3Ryb25nPiAtIDwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2ZlZWRidXJuZXJfdXJsPC9zdHJvbmc+IC0gPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fZmxpY2tyX2VudHJpZXM8L3N0cm9uZz4gLSBTZWxlY3QgYSBudW1iZXI6PC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fZmxpY2tyX2lkPC9zdHJvbmc+IC0gPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fZ29vZ2xlX2FuYWx5dGljczwvc3Ryb25nPiAtIDwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2hvbWVfb25lX2NvbDwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29faG9tZV9wb3N0czwvc3Ryb25nPiAtIDQ8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19pbWFnZV9kaXNhYmxlPC9zdHJvbmc+IC0gdHJ1ZTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2ltYWdlX2hlaWdodDwvc3Ryb25nPiAtIDE3MzwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX2ltYWdlX3NpbmdsZTwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29faW1hZ2Vfd2lkdGg8L3N0cm9uZz4gLSAyMzA8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19sb2dvPC9zdHJvbmc+IC0gaHR0cDovL3d3dy5hZnJpY2Flc3BlcmFuemEuY29tL3dwLWNvbnRlbnQvd29vX3VwbG9hZHMvOC1sb2cucG5nPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fbWFudWFsPC9zdHJvbmc+IC0gaHR0cDovL3d3dy53b290aGVtZXMuY29tL3N1cHBvcnQvdGhlbWUtZG9jdW1lbnRhdGlvbi9vcGVuLWFpci88L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19yZXNpemU8L3N0cm9uZz4gLSB0cnVlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fc2hvcnRuYW1lPC9zdHJvbmc+IC0gd29vPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fc2hvd19ibG9nPC9zdHJvbmc+IC0gZmFsc2U8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb19zaW5nbGVfaW1hZ2VfaGVpZ2h0PC9zdHJvbmc+IC0gMTAwPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fc2luZ2xlX2ltYWdlX3dpZHRoPC9zdHJvbmc+IC0gMTAwPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdGFiczwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdGhlbWVuYW1lPC9zdHJvbmc+IC0gT3BlbiBBaXI8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb190aGVfY29udGVudDwvc3Ryb25nPiAtIGZhbHNlPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdGh1bWJfaGVpZ2h0PC9zdHJvbmc+IC0gMTQ1PC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdGh1bWJfaW1hZ2VfaGVpZ2h0PC9zdHJvbmc+IC0gNzU8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb190aHVtYl9pbWFnZV93aWR0aDwvc3Ryb25nPiAtIDc1PC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdGh1bWJfd2lkdGg8L3N0cm9uZz4gLSAyMTg8L2xpPjxsaT48c3Ryb25nPndvb190d2l0dGVyPC9zdHJvbmc+IC0gPC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdXBsb2Fkczwvc3Ryb25nPiAtIGE6Njp7aTowO3M6NjM6Imh0dHA6Ly93d3cuYWZyaWNhZXNwZXJhbnphLmNvbS93cC1jb250ZW50L3dvb191cGxvYWRzLzgtbG9nLnBuZyI7aToxO3M6NjQ6Imh0dHA6Ly93d3cuYWZyaWNhZXNwZXJhbnphLmNvbS93cC1jb250ZW50L3dvb191cGxvYWRzLzctbG9nby5wbmciO2k6MjtzOjY0OiJodHRwOi8vd3d3LmFmcmljYWVzcGVyYW56YS5jb20vd3AtY29udGVudC93b29fdXBsb2Fkcy82LWxvZ28ucG5nIjtpOjM7czo3MToiaHR0cDovL3d3dy5hZnJpY2Flc3BlcmFuemEuY29tL3dwLWNvbnRlbnQvd29vX3VwbG9hZHMvNS1sb2dvX2NvcGlhMi5wbmciO2k6NDtzOjcwOiJodHRwOi8vd3d3LmFmcmljYWVzcGVyYW56YS5jb20vd3AtY29udGVudC93b29fdXBsb2Fkcy80LWxvZ29fY29waWEucG5nIjtpOjU7czo2NDoiaHR0cDovL3d3dy5hZnJpY2Flc3BlcmFuemEuY29tL3dwLWNvbnRlbnQvd29vX3VwbG9hZHMvMy1sb2dvLnBuZyI7fTwvbGk+PGxpPjxzdHJvbmc+d29vX3ZpZGVvX2NhdGVnb3J5PC9zdHJvbmc+IC0gU2VsZWN0IGEgY2F0ZWdvcnk6PC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdmlkZW9fcG9zdHM8L3N0cm9uZz4gLSBTZWxlY3QgYSBudW1iZXI6PC9saT48bGk+PHN0cm9uZz53b29fdmlkcGFnZTwvc3Ryb25nPiAtIFNlbGVjdCBhIHBhZ2U6PC9saT48L3VsPg==